search
top

Définition de exécution

Du latin exsecutĭo, le terme exécution permet de faire allusion à l’action et l’effet d’exécuter. Ce verbe, à son tour, englobe plusieurs sens: faire un ouvrage, accomplir une obligation/un jugement, interpréter/jouer une œuvre musicale, discréditer complétement quelqu’un, réaliser quelque chose aisément, vaincre quelqu’un d’une manière évidente, mener à bien un projet ou, en informatique, accomplir la fonction demandée par les instructions d’un programme.

Une exécution peut donc être une action que l’on réalise. Par exemple: « J’ai donné un ordre et j’aimerais voir son exécution au plus vite », « L’exécution ne peut pas être mise en place trois jours après la demande respective », « Le joueur marseillais a fait une fausse démarche dans l’exécution du penalty et son équipe n’a pas réussi à égaliser le match ».

Dans le domaine de l’art, l’exécution concerne la manière de faire quelque chose: « L’exécution du pianiste a été phénoménale: le public l’a applaudi debout pendant plusieurs minutes », « L’idée du sculpteur semblait intéressante. Toutefois, en appréciant le travail final, on a comme la sensation qu’il y a quelque chose de louche au niveau de l’exécution ».

Dans le cadre du droit et de la justice, le concept d’exécution prévoit deux grandes acceptions. D’une part, il désigne l’acte de tuer un condamné sur décision de l’autorité: « Malgré les protestations de milliers de personnes, l’exécution du dictateur iraquien a eu lieu la semaine dernière », « Cela fait environ deux heures que s’est déroulée l’exécution du tueur en série du Texas, au moyen d’une injection létale ».

Exécution est, par ailleurs, une procédure judiciaire qui consiste à saisir les biens d’un débiteur dans le but de récupérer la dette en question: « Plus rien ni personne ne peut empêcher l’exécution: nous allons vraiment devoir quitter la maison », « L’intendant a promis qu’il détiendrait les exécutions portant préjudice aux débiteur hypothécaires ».



top