search
top

Définition de éthique

L’éthique se rattache à l’étude de la morale et de l’action humaine. Le concept provient du terme grec ethikos, qui veut dire « caractère ». Une sentence éthique est une déclaration morale qui élabore des affirmations et qui établit ce qui est bien, mauvais, obligatoire, permis, etc. en ce qui concerne une action ou une décision.

À ce titre, il y a lieu de dire que lorsque quelqu’un applique une sentence éthique sur une personne, il ou elle est en train de réaliser un jugement moral. L’éthique étudie donc la morale et détermine comment doivent agir les membres d’une société. C’est pourquoi l’éthique se définit comme la science du comportement moral.

Bien évidemment, l’éthique n’est pas coercitive, puisqu’elle n’impose pas de sanctions légales (ses normes ne sont pas des lois). L’éthique aide à la juste application des normes légales dans un État de droit ; bien qu’en soi même elle ne soit pas punitive du point de vue juridique, elle est à l’origine d’une autorégulation.

L’éthique peut se diviser en plusieurs branches parmi lesquelles on retiendra l’éthique normative (ce sont les théories étudiées par l’axiologie morale et la déontologie, par exemple) et l’éthique appliquée (elle se rapporte à la partie spécifique de la réalité, tel que la bioéthique et l’éthique des professions).

En ce qui concerne les auteurs capitaux dans l’étude de l’éthique, l’attention est clairement attirée sur l’Allemand Immanuel Kant, qui a fait une approche sur la façon selon laquelle organiser les libertés humaines et les limites morales. Voici d’autres auteurs ayant analysé les principes éthiques : Aristote, Baruch Spinoza, Jean-Paul Sartre, Michel Foucault, Friedrich Nietzsche et Albert Camus.



top