search
top

Définition de état de droit

L’état de droit est formé par deux composants : l’État (en tant que forme d’organisation politique) et le droit (en tant qu’ensemble des normes régissant le fonctionnement d’une société). Dans ce cas, donc, le pouvoir de l’État se trouve limité par le droit.

L’État de droit survient par opposition à l’État absolutiste, où le roi se trouvait au-dessus de tous les citoyens et pouvait ordonner et commander sans qu’aucun autre pouvoir ne vienne en contrepoids. L’État de droit, par contre, suppose que le pouvoir survienne du peuple, lequel élit ses représentants pour le gouvernement.

Avec le développement de l’État de droit, il y a lieu de mentionner la division des pouvoirs (le Pouvoir Législatif, le Pouvoir Judiciaire et le Pouvoir Exécutif, trois instances qui, dans l’état absolutiste, se réunissaient sous la personne du roi). Ainsi, les tribunaux deviennent autonomes par rapport au souverain et il y a le parlement pour confronter et s’opposer au pouvoir du gouvernant.

La notion de démocratie est un autre concept mis en rapport avec l’État de droit, étant donné que le peuple a le pouvoir et l’exerce au moyen des élections, en élisant ses représentants.

De toute façon, il faut tenir compte que la démocratie n’implique pas qu’il existe un véritable État de droit. Um dirigeant peut arriver au pouvoir par la voie démocratique puis, par la suite, abolir l’État de droit, tel qu’il arrivé avec Adolf Hitler en Allemagne. Il peut également y avoir des gouvernements qui respectent le fonctionnement démocratique face à certaines questions mais qui violent l’État de droit face à d’autres.



top