search
top

Définition d’espèce endémique

Les espèces sont, pour la zoologie et la botanique, les groupes dont le genre peut être divisé. En intégrant une même espèce, les individus partagent les mêmes caractères génériques et d’autres facteurs qui font qu’ils se ressemblent les uns aux autres et qu’ils diffèrent des membres appartenant à d’autres espèces.

L’adjectif « endémique », d’autre part, se dit de ce qui est lié ou de ce qui appartient à l’endémie. Ce concept est souvent utilisé pour désigner une maladie qui prévaut dans une région ou à une époque donnée.

Une espèce endémique est celle qui est distribuée dans une zone géographique plutôt réduite et qu’on ne trouve pas naturellement dans d’autres parties du monde. L’endémisme, par ailleurs, se réfère à une espèce que l’on arrive à trouver naturellement dans un seul endroit.

L’endémisme peut varier à différentes échelles. Il est possible de parler d’une espèce endémique d’une montagne, d’un lac, d’une île, d’un pays ou d’un continent, témoignant ainsi de l’ampleur du concept. Bien qu’il concerne généralement les espèces, l’endémisme peut également s’appliquer à des sous-espèces, à des genres, des familles ou d’autres taxons.

Le lynx ibérique est un exemple d’espèce endémique, dans ce cas de la Péninsule Ibérique. C’est un mammifère carnivore de la famille des félidés et qui est en danger de disparition car sa population est estimée à moins de quatre cents individus.

La plupart des espèces endémiques se trouvent sur les îles, étant donné que l’isolement géographique contribue à la préservation de l’endémisme. L’Australie, par conséquent, présente de nombreuses espèces endémiques, aussi bien de la flore et de la faune.



top