search
top

Définition de équanime

Du latin aequanĭmis, équanime est un adjectif qui permet de désigner ce qui fait l’objet d’équanimité. Ce terme, à son tour, concerne l’impartialité, l’égalité et la constance de l’esprit et de l’humeur.

Être équanime, c’est donc être juste, neutre et impartial. La justice est ce qui doit être fait suivant l’équité, la raison et le droit. Les questions équanimes et justes surgissent d’un consensus social qui détermine ce qui est bien et ce qui est mal, et sont encodées depuis des normes écrites et appliquées par les juges.

Le droit, par ailleurs, constitue l’ordre normatif qui permet de régler la conduite des êtres humains dans la société et qui se base sur ce qui est conforme aux règles. Le droit fait appel à l’équanimité et à la justice pour résoudre des conflits sociaux.

Un jugement rendu avec équanimité est celui qui sanctionne les coupables afin de réparer les dommages causés à la victime et qui absolve les innocents. De tels jugements permettent d’affirmer que « justice a été faite » dans ce cas (autrement dit, la justice a été appliquée au moyen de la loi).

Un journaliste équanime, par exemple, est un communicateur qui, au moment de rédiger un article ou de produire un rapport, consulte plusieurs sources et centre son travail sur les plusieurs opinions recueillies. Ainsi, l’équanimité est assurée dans la mesure où sont inclus les plusieurs points de vue, sans centrer l’information en une seule version des faits en question.



top