search
top

Définition de épithète

Du latin epithĕton, qui provient d’un terme grec qui veut dire « ajouté », une épithète est un adjectif qualificatif ou un participe qui détermine un substantif sans l’intermédiaire d’un mot de liaison et sans pause.

L’épithète cherche à faire ressortir des caractéristiques intrinsèques du substantif. Par exemple : « Le froid glacé a blessé la peau du petit garçon », « Antonia regardait ses souvenirs les plus chers brûler dans le chaud feu de bois ».

Les épithètes sont également utilisées pour accompagner le nom des personnages historiques, des rois ou des divinités : « Alexandre le Grand est un des hommes les plus fascinants de l’histoire », « Sanche le Brave fut un roi de Castille et León ».

Certaines épithètes permettent de mentionner des qualités objectives, tandis que d’autres sont issues de la subjectivité du locuteur. Ici, il est possible de faire allusion aux épithètes appréciatives voire élogieuses (« Jean est un joueur de tennis formidable ») et aux épithètes péjoratives voire injurieuses (« Il faut que je trouve un endroit pour ranger l’épouvantable tableau que m’a offert ma belle-mère »).

Dans la langue française, en général, l’épithète se place avant le nom (« Un grand nuage montait derrière les peupliers »). Se placeront après le nom, celles exprimant une qualité concrète relative à la couleur, à la forme, à l’aspect physique, aux sens ou au mouvement (« J’ai choisi une vaisselle blanche comme cadeau de mariage »).

Il y a lieu de signaler, cependant que, parfois, la place de l’épithète détermine et engage le sens de la phrase : « Ce pauvre homme a perdu son fils », « Un homme pauvre m’a demandé de l’argent ».

Enfin, on entend par épithète homérique un complément des noms propres employé dans les épopées grecques antiques.



top