search
top

Définition d’énergie hydraulique

La capacité de transformer ou de mettre en mouvement quelque chose s’appelle l’énergie. Ce terme permet également de mentionner la ressource naturelle pouvant être utilisée industriellement avec l’application de la technologie et diverses ressources.

Le terme hydraulique, du latin hydraulĭcus, se réfère à ce qui est mû moyennant des fluides. Le concept est utilisé, en général, pour désigner l’art de contenir, de conduire et d’élever les eaux.

Ces définitions nous permettent de nous référer à l’énergie hydraulique (dite aussi hydroélectricité), le type d’énergie produite par le mouvement de l’eau. Également connue sous la désignation d’énergie hydrique, elle est obtenue à partir de l’utilisation de l’énergie cinétique et potentielle des courants, des marées ou des cascades.

L’énergie hydraulique fait partie des énergies renouvelables (celles qui ne s’épuisent pas par l’usage). Lorsque son exploitation s’effectue directement, sans la construction de barrages ou sans modifier le cours de l’eau, elle peut s’encadrer dans les énergies vertes (écologiques) étant donné que son impact environnemental est quasi nul.

L’utilisation de cette énergie a plusieurs siècles. Les agriculteurs utilisaient des moulins installés au bord du fleuve pour profiter de l’énergie hydraulique. Actuellement, il y a une grande industrie associée à l’énergie hydraulique à partir de la construction de barrages avec des centrales hydro-électriques capables de produire de l’électricité.

Ces centrales produisent des conséquences écologiques importantes, comme l’inondation de vastes étendues de terre (voire des villages entiers) et la modification ou la destruction des écosystèmes aquatiques. Par conséquent, dans ce cas, on peut dire que l’énergie hydraulique est respectueuse de l’environnement.



top