search
top

Définition d’énergie géothermique

L’énergie peut être comprise comme une ressource naturelle qui, grâce à certains éléments associés, peuvent être utilisée industriellement. Le concept fait également référence à la possibilité de mettre en mouvement ou de transformer quelque chose.

L’adjectif géothermique, d’autre part, est un terme qui vient de la langue grecque et qui est composé de deux mots : geo (« terre ») et thermos (« chaleur »), qui signifie « chaleur de la terre ».

La notion d’énergie géothermique, par conséquent, concerne l’énergie obtenue à partir de l’utilisation (ou de la récupération) de la chaleur de l’intérieur de la Terre. Cette chaleur peut être produite par divers facteurs.

L’énergie géothermique peut faire usage des eaux thermales qui se trouvent à peu de profondeur et qui émanent de la vapeur. Une autre source d’énergie géothermique est le magma (un mélange de roche en fusion et de gaz), bien qu’il n’y ait pas assez de ressources technologiques pour une exploitation industrielle de celui-là.

La plupart du temps, les centrales d’énergie géothermique fonctionnent avec au moins deux puits : de l’un on obtient de l’eau chaude, tandis que l’autre est utilisé pour réinjecter le flux obtenu une fois refroidi dans l’aquifère. Ce système permet de maintenir le débit d’eau du site.

Il est possible de faire la distinction entre l’énergie géothermique à très basse température (qui est utilisée pour l’agriculture ou à la maison), l’énergie géothermique à basse température (avec des fluides entre 50 °C et 70 °C), l’énergie géothermique à température moyenne (entre 70 °C et 150 °C) et l’énergie géothermique à haute température (entre 150 °C et 400 °C).

Il y a lieu de souligner que les réservoirs (ou les sites) géothermiques peuvent s’épuiser et/ou refroidir, ce qui signifie que ce type d’énergie n’est pas totalement renouvelable.



top