search
top

Définition de empirisme

L’empirisme est la connaissance issue de l’expérience. Il s’agit aussi d’un système philosophique justement basé sur les données de l’expérience.

Pour la philosophie, l’empirisme est une théorie de la connaissance qui met l’accent sur le rôle de l’expérience et de la perception sensorielle dans la formation d’idées. Pour que la connaissance soit valide, elle doit être prouvée au moyen de l’expérience, qui se transforme alors en la base de toutes les connaissances.

De même, l’empirisme dans la philosophie de la science suggère que la méthode scientifique doit disposer d’hypothèses et de théories prouvées par le biais de l’observation du monde naturel. Le raisonnement, l’intuition et la révélation sont subordonnés à l’expérience.

L’Anglais John Locke (1632-1704) fut le premier à avoir formulé de manière explicite la doctrine de l’empirisme. D’après Locke, le cerveau d’un nouveau-né est comme une table rase, où les expériences laissent leurs empruntes. Ainsi, l’empirisme considère que les êtres humains n’ont pas d’idées innées. Rien ne peut être compris sans allusion à l’expérience.

De ce fait, l’empirisme philosophique s’oppose au rationalisme, lequel défend que la connaissance est obtenue au moyen de la raison, au-delà des sens ou de l’expérience.

Le philosophe écossais David Hume (1711-1776) a ajouté à l’empirisme un point de vue sceptique, lui permettant de s’opposer aux principes défendus par Locke et d’autres penseurs. Pour Hume, la connaissance humaine se divise en deux catégories : la relation d’idées et la relation de faits.



top