search
top

Définition de empathie

L’empathie est l’identification mentale et affective d’une personne par rapport à l’état d’âme de quelqu’un d’autre. On l’appelle aussi intelligence interpersonnelle, dans la mesure où il s’agit d’une capacité cognitive de sentir, dans un contexte commun, ce qu’une autre personne puisse ressentir.

L’empathie est l’attitude d’une personne envers une autre, qui se caractérise par un effort objectif et rationnel de compréhension intellectuelle des sentiments de celle-ci. Donc, l’empathie exclut les phénomènes affectifs (sympathie, antipathie) et les jugements moraux. L’empathie fait partie des instruments que les psychologues utilisent dans leurs tâches professionnelles.

L’empathie ne peut pas non plus être comparée à la contagion émotionnelle, puisque celle-ci survient lorsqu’une personne éprouve le même état affectif qu’une autre sans conserver aucune distance. Ces caractéristiques font que certains chercheurs préfèrent plutôt se référer à l’empathie cognitive, laquelle repose sur un mécanisme neutre.

En d’autres termes, l’empathie décrit la capacité intellective d’une personne à vivre ce que ressent autrui. Cette capacité aide à mieux comprendre le comportement d’autrui ou sa façon de prendre des décisions. L’empathie est l’habilité à comprendre les besoins, les sentiments et les problèmes des autres, tout en se mettant à leur place, répondant ainsi correctement à leurs réactions émotionnelles.

Pour développer l’empathie, il faut une certaine classe d’intelligence : c’est pour cette raison que ceux et celles qui souffrent d’autisme, du syndrome d’Asperger ou de certaines psychopathies (ou troubles) n’ont pas cette capacité cognitive. Les personnes empathiques sont capables d’écouter les autres et de comprendre leurs problèmes et motivations.



top