search
top

Définition de échec

Le terme échec est associé au verbe échouer, lequel a à voir avec la frustration (lorsque l’on ne parvient pas à réaliser ou à obtenir ce que l’on souhaitait) et avec le résultat adverse au sein d’une affaire.

Un échec est donc un insuccès, quelque chose que l’on rate, une défaite, le résultat négatif d’une entreprise, le manque de réussite voire un fiasco, d’après le Trésor de la Langue Française Informatisé. Par ailleurs, le concept permet de faire allusion à la chute, la ruine ou la faillite de quelque chose (une société, par exemple), ou quelque chose qui dégringole (un projet ou un rêve, par exemple).

Dans la société actuelle, l’incitation permanente à la compétition fait que l’échec soit perçu comme un stigmate. Les « gagnants » sont louangés et idolâtrés tandis que les « perdants » sont mal vus et obligés de payer du fait d’avoir échoué.

Pour les psychologues, la famille, l’école et les médias devraient apprendre aux personnes à assumer leurs défaites et à digérer tout échec sans dramatiser. Sinon, le fait d’échouer peut mettre en cause la capacité de réaction et perturber le bien-être personnel.

Le refus social face à l’échec fait déclencher une sorte de mécanisme défensif chez les gens suite auquel ils n’admettent pas leurs erreurs ni leurs limitations personnelles. Le fait de commettre des erreurs et de ne pas s’en tenir responsable constitue une incapacité humaine.

Il y a lieu de mentionner que les experts considèrent que l’échec est une démarche inéludable et sacrée pour pouvoir avancer dans la vie dans la mesure où les erreurs et l’échec permettent d’apprendre.

Étant donné que le sentiment d’échouer a tendance à se manifester envers des objectifs inaccessibles, les psychologues recommandent d’établir des défis cohérents et réalistes afin d’éviter la frustration et pour ne pas avoir à expérimenter une situation trop stressante face aux contraintes et aux difficultés.



top