search
top

Définition de ébullition

Du latin ebullitĭo, le terme ébullition désigne le processus et les conséquences de bouillir. Ce verbe, à son tour, fait allusion à la génération de bulles causées par la chaleur ou la fermentation. Il s’agit donc d’un synonyme de bouillonnement.

On peut définir l’ébullition comme étant le phénomène physique par lequel un liquide modifie son état et devient gazeux. Cette conversion se produit lorsque la température de tout le liquide atteint ce qu’on appelle le point d’ébullition à une pression donnée. Le point d’ébullition est la température à laquelle la pression de vapeur est égale à la pression du milieu où se trouve le liquide.

L’ébullition est le processus inverse à la condensation (le passage d’une substance gazeuse à l’état liquide). Nous ne devons pas confondre l’ébullition avec l’évaporation. En effet, les deux mots ne sont pas des synonymes : l’évaporation est plus lente et n’a pas besoin du réchauffement de toute la masse.

L’eau, par exemple, a son point d’ébullition à une température de 100ºC, chaque fois qu’elle est soumise à une pression équivalente à celle du niveau de la mer. À une plus grande hauteur, la pression de l’atmosphère se réduit et l’eau a besoin d’une température plus basse pour parvenir à l’ébullition. À partir du moment où l’eau commence à bouillir, la température cesse d’augmenter et donne lieu à une évaporation rapide.

Au sens figuré, le concept d’ébullition est employé pour faire allusion à une commotion ou une révolte (lorsque les esprits commencent à « chauffer »). Par exemple : « Après le match, les esprits en ébullition des joueurs des deux équipes ont fini par provoqué la pagaille, suite à quoi plusieurs personnes ont été blessées ».



top