search
top

Définition de droits humains


Définition de droits humains

Les droits humains sont les facultés, libertés et revendications inhérentes à chaque personne au seul motif de sa condition humaine. Cela veut dire qu’il s’agit de droits inaliénables (personne, sous aucun prétexte, ne peut priver autrui de ces droits au-delà de l’ordre juridique existant) peu importe la nationalité, l’origine ethnique, la religion, la couleur ou le lieu de résidence de l’individu.

De même, les droits humains sont irrévocables (ils ne peuvent pas être abolis), intransférables (une personne ne peut pas « céder » lesdits droits à quelqu’un d’autre) et irréfutables (personne ne peut renoncer à ses droits de base). Même lorsqu’ils sont protégés par la plupart des législations internationales, les droits humains représentent une base morale et étique que la société considère nécessaire de respecter pour protéger la dignité des personnes.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH), adoptée par les Nations Unies en 1948, rassemble tous les droits s’avérant essentiels. La Charte internationale des droits de l’homme englobe cette déclaration et les nombreux pactes internationaux de droits humains accordés entre plusieurs pays.

La DUDH défend que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits et interdit l’esclavage, le servage, les tortures et les mauvais traitements, inhumains ou dégradants.

Ces dernières décennies, le concept de droits humains gagne une grande importance dans la plupart des sociétés du monde. Les gouvernants et les régimes accusés de violer les droits humains sont généralement condamnés par leur propre peuple et par les divers organismes internationaux.



top