search
top

Définition de droit agraire

Le droit (du latin directum) est composé des postulats de justice dont est constitué l’ordre normative et institutionnelle d’une société. Il s’agit de l’ensemble des normes permettant de résoudre les conflits sociaux. L’adjectif agraire, pour sa part, est lié à l’agriculture (les labeurs associés au traitement du sol/de la terre, à la plantation de végétaux et à la transformation de l’environnement pour répondre aux besoins de l’être humain).

Le droit agraire est donc l’ensemble des normes, des règlements, des lois et les dispositions régissant la propriété et l’organisation territoriale rustique et les exploitations agricoles.

Autrement dit, le droit agraire est une branche du droit qui renferme les normes/règles régissant les relations juridiques liées à l’agriculture. Cependant, pour ce qu’il en est de ses formes plus basiques, les origines du droit agraire datent d’il y a de très nombreuses années. Nous retiendrons, par exemple, que suite à l’exploitation agricole, les hommes sont devenus plus sédentaires et se sont mis à considérer la propriété privée sur les biens immeubles.

En tout cas, grâce au progrès de l’industrie et de la technologie appliquée à l’agriculture, on a tendance à attacher beaucoup plus d’importance au droit agraire ces dernières décennies. Les exploitations agricoles font circuler des millions et des millions, ce qui fait que chacune des parties engagées/concernées veuille défendre ses intérêts.

Les experts du droit souhaitant se consacrer à ce domaine doivent se spécialiser dans les affaires agraires. Bien évidemment, les thématiques avancées sont assez spécifiques et les connaissances uniquement juridiques s’avèrent parfois insuffisantes.



top