search
top

Définition de droit

Le mot droit provient du terme latin directum, qui veut dire « en ligne droite ». Le droit s’inspire des postulats de justice et constitue l’ensemble des règles qui régissent la conduite de l’homme en société. La base du droit sont les rapports sociaux, lesquels déterminent son contenu et son caractère. Vu sous cet angle, le droit est l’ensemble des règles permettant de résoudre les conflits au sein d’une société.

Le droit effectif ou positif est constitué de l’ensemble des règles juridiques en vigueur dans un État ou dans un ensemble d’États de la Communauté internationale, à un moment donné, quelles que soient leur source. Ces règles doivent être impérativement respectées par les citoyens.

À son tour, le droit subjectif est l’ensemble des prérogatives particulières dont une personne (physique ou morale) peut se prévaloir sur une chose ou sur une personne déterminée.

Le droit renferme plusieurs caractéristiques. Parmi d’autres, nous retiendrons la bilatéralité (un individu autre que l’affecté a le droit de lui exiger qu’il accomplisse une règle), qui concède la qualité d’impératif attributif au droit. Il est impératif à partir du moment où il impose un devoir de conduite (payer les impôts, par exemple) et attributif, comme nous venons de voir ci-dessus en ce qui concerne la faculté d’exiger l’accomplissement et le respect d’un impératif.

Le droit est également connu pour son hétéronomie (il est autarchique ; même si la personne n’est pas d’accord avec le contenu de la règle, elle doit la respecter), son altérité (les règles juridiques font toujours allusion au rapport d’un sujet avec les autres) et sa coercibilité (il permet le recours légitime à la force de l’État au cas où un citoyen ne respecte pas ses engagements voire ses obligations).



top