search
top

définition de pudeur

Pudeur est un mot d’origine latine (pudor) et qui faire mention à la pruderie, à la modestie, à la honte et à l’honnêteté.

La pudeur est souvent associée à la gêne éprouvée devant l’évocation de la sexualité. Il s’agit donc d’un élément de la personnalité qui cherche, pour ainsi dire, à protéger l’intimité. Le sentiment de pudeur est une chose que l’on ne veut pas montrer publiquement, et qui se veut plutôt discrète.

Exemples : « Malgré sa réputation, il a eu la pudeur de ne pas en parler », « La petite-amie de Yann n’a aucune pudeur, comment arrive-t-elle à porter une jupe aussi courte et moulante ? », « Les photographes ont publié des tas de photos des acteurs, désormais en couple, s’embrassant passionnément dans le parc sans pudeur ».

Chacun n’éprouve pas la pudeur de la même manière. Pour les personnes qui ont déjà tendance à être réservées, elles ressentiront cette gêne plus souvent, presque pour tout et pour rien. À l’inverse, dans le cas des esprits plus ouverts (voire libertins), presque rien ne les dérange ou les rend embarrassés. Porter certaines pièces ou faire un commentaire socialement moins bien toléré peut faire l’objet de pudeur pour certains et être tout à fait indifférent pour d’autres.

Si un homme parle aisément de sa vie sexuelle (ce qui est un sujet très privé) devant plusieurs personnes, c’est qu’il n’a aucune retenu l’empêchant de le faire. Autrement dit, il n’éprouve ni pudeur ni complexe. En revanche, cette même situation peut blesser la décence de quelqu’un d’autre, ce qui peut même se remarquer physiquement (rougir, bégayer, transpirer des mains, etc.).



top