search
top

Définition de diète

Une diète (ou régime) est l’ensemble des substances alimentaires dont est composé le comportement nutritionnel des êtres vivants. Le concept provient du grec díaita, qui veut dire « mode de vie ». La diète est donc une habitude et constitue une façon de vivre. Parfois, le terme est employé pour désigner les régimes spéciaux pour perdre du poids ou pour lutter contre certaines maladies, bien que ces cas représentent des modifications de la diète et non pas la diète en soi.

En fonction de la diète qu’ils suivent, les êtres vivants peuvent être classés de nombreuses façons, à savoir : carnivores (ils mangent de la viande), détritivores (ils se nourrissent de substances organiques mortes), herbivores (ils ingèrent des plantes et des fruits), insectivores (ils mangent des insectes), omnivores (leur système peut digérer de la viande et des végétaux) ou cannibales (ils mangent des membres de la même espèce), entre autres. L’être humain est de nature omnivore. Cependant, pour des raisons idéologiques ou religieuses, certains d’entre eux choisissent d’être végétariens (ils s’abstiennent de manger de la viande et du poisson).

L’alimentation humaine n’est pas seulement déterminée par des questions biologiques. En fait, elle est également influencée par les facteurs sociaux, économiques et culturels. Souvent, la diète est conditionnée par la disponibilité des aliments qui dépend des conditions climatiques et de la localisation géographique de chaque région.

N’oublions pas non plus les facteurs personnels qui déterminent une diète, comme le goût, l’influence de la publicité de certains produits alimentaires, les préférences esthétiques parmi d’autres particularités.

La facilité d’obtenir certains aliments, les conditions climatiques et les coutumes sociales font que chaque pays et région ait sa propre diète. L’Argentine, par exemple, présente l’un des index de consommation les plus importants du monde en ce qui concerne la viande de bœuf. Par contre, aux USA, la population ingère beaucoup trop de malbouffe (de l’anglais junk food), c’est-à-dire, des aliments très peu nutritifs qui ont de hauts niveaux de graisses et de sucres, comme les hamburgers. Ce genre de diète a causé une épidémie d’obésité chez la population américaine.



top