search
top

Définition de dette extérieure

Du latin debĭta latine, la dette est un terme qui renvoie à l’obligation qu’une personne doit payer, rembourser ou satisfaire par rapport à un autre individu. En règle générale, le concept est lié à l’argent.

Extérieur(e), d’autre part, est un adjectif qui indique ce qui se produit ou se manifeste à l’extérieur voire à l’étranger (par opposition à l’intérieur).

La notion de dette extérieure est donc liée à la dette que le pays a avec des entités étrangères, comprenant aussi bien la dette publique (contractée par l’État) que la dette privée (due par les particuliers).

Souvent, la dette extérieure se maintient avec des organisations supranationales comme la Banque Mondiale ou le FMI (Fonds Monétaire International). Si un pays (l’emprunteur) a du mal à payer sa dette (c’est-à-dire, à restituer l’argent avec les intérêts convenus), cette situation risque d’engager son développement économique.

Une nation décide de contracter une dette extérieure lorsque celle-ci lui permet de conserver ses propres ressources ou bien de recevoir des ressources de l’étranger pour renforcer son développement. Souvent, cependant, le fardeau de la dette et ses intérêts respectifs finissent par affecter le pays, qui peut avoir une certaine difficulté à faire face à ses paiements.

Parfois même, l’État demande de l’argent pour un but particulier et finit par s’en servir à une fin tout à fait différente. De cette façon, il contracte une dette extérieure et ne répond pas à ses objectifs, tout en compromettant l’avenir du pays.

Dans certains cas, la dette extérieure devient vraiment impayable pour le pays et les créanciers finissent par la pardonner (l’annuler) ou, du moins, à annuler les intérêts. N’oublions pas que l’argent de l’État destiné à payer la dette et les intérêts représente des ressources qui sont retirées d’autres domaines de son budget (comme la santé ou l’éducation).



top