search
top

Définition de idylle

Du latin idyllĭum, qui tire son origine d’un vocable grec qui veut dire « poème bref », le terme idylle permet de désigner le colloque amoureux et les rapports entre les gens qui s’aiment.

Au langage quotidien, ceci dit, une idylle est un roman qui se présente comme idéal et parfait au sein d’un couple. Par exemple: « L’actrice et le mannequin vivent une idylle qui les amené à passer une semaine romantique sur une île paradisiaque aux Caraïbes », « Je pense que l’idylle est terminée car désormais je m’aperçois que Jean est assez différent en réalité », « Marianne et moi nous avons une idylle qui dure depuis plus d’une décennie ».

On a tendance à parler d’idylle pendant les premiers mois de la relation sentimentale, lorsque l’étape de la passion se trouve dans toute sa splendeur et que les amoureux vivent une sorte de fascination. Lors de l’idylle, l’autre personne est idéalisée et on ne lui reconnait pas de défauts. Les confrontations et les disputes n’ont pas lieu et il semble qu’il n’y a aucun conflit. Au fil du temps, la relation sentimentale s’approche de la réalité: on reconnait les défauts de l’autre mais on les accepte sans pour autant compromettre les liens du couple ou empêcher la convivialité.

D’autre part, dans le cadre de la littérature, l’idylle est un sous-genre de la poésie lyrique grecque qui fait partie de la bucolique. Il s’agit de poèmes dialogués de thèmes amoureux, avec des situations qui se déroulent dans un environnement agréable et dont les protagonistes sont souvent des bergers ou des paysans.

Une analyse technique montre que l’idylle est écrite en dialecte dorique et en hexamètre dactylique. Ce sous-genre a eu de l’incidence sur le développement de l’églogue et du roman pastoral.



top