search
top

Définition de iconographie

Tirant son origine du vocable latin iconographĭa, le concept d’iconographie englobe toute description concernant les tableaux, les images, les monuments, les statues et les portraits. Le terme désigne l’ensemble des images (surtout celles qui sont anciennes) et le compte-rendu ou l’exposé descriptif sur celles-ci.

L’iconographie peut donc se définir comme étant la discipline qui met au point l’étude de l’origine et l’élaboration des images et leurs liens symboliques et/ou allégoriques. Il s’agit d’une branche qui a commencé à se cultiver au XIXe siècle à Londres (Angleterre) puis qui s’est répandue à travers plusieurs pays d’Europe.

Nous retiendrons que la notion d’iconographie est associée au concept d’iconologie, qui est la partie de la sémiologie et de la symbolique qui analyse/étudie les dénominations visuelles de l’art. L’iconologie, d’après les experts en la matière, analyse la manière selon laquelle sont représentées les valeurs et les virtus moyennant des figures de personnes.

La différence entre ces deux termes est subtile: alors que l’iconographie met l’accent et mise sur la description des images, l’iconologie propose, à son tour, une étude plus ample avec des classifications et des comparaisons.

Les domaines majeurs que l’iconographie comprend sont la mythologie à caractère chrétien, la mythologie classique et les représentations à inspiration civile. Concernant le christianisme, le Concile de Trente qui s’est développé au XVIe siècle a publié le « Décret sur l’invocation, la vénération et les reliques des saints, et sur les saintes images » stipulant les caractéristiques et les rôles des images catholiques.

Ce document distingue les images dogmatiques (celles qui défendent les dogmes catholiques par rapport aux protestants par le biais du Christ, de la Vierge Marie et des apôtres Saint Pierre et Saint Paul) et les images de dévotion (celles qui ont pour but de vénérer les autres saints).



top