search
top

Définition de décence

Décence, du latin decentĭa, désigne la modestie, la retenue, l’allure et l’honnêteté de la personne. Le concept permet de se référer à la dignité dans les actes et les paroles. Exemples : « Je n’aime pas les spectacles qui dépassent les limites de la décence », « Trouver un politicien qui ait de la décence est aussi difficile que de chercher une aiguille dans une botte de foin », « Si l’entraîneur aurait un minimum de décence, il aurait déjà demandé sa démission ».

On peut définir la décence comme la valeur qui fait qu’une personne prenne conscience de la dignité humaine. Ceci dit, elle préfère plutôt préserver son corps, ses pensées et ses sentiments afin d’éviter de les exposer à la morbidité.

La décence est souvent associée à la nudité ou à la provocation sexuelle. La personne indécente se présente en public avec des tenues inappropriées et adopte une attitude provocatrice et assez intime : « Regardez cette femme, il est évident qu’elle n’a aucun sens de la décence », « Pour être franche avec toi, je trouve que ton maillot de bain ne préserve pas du tout ta décence », « Qui sait si la raison pour laquelle je n’ai jamais été augmentée se doit à ma décence et au fait de n’avoir jamais accepté de sortir avec mon patron… ».

Comme il s’agit d’une notion plutôt abstraite, il est parfois difficile d’expliquer à un enfant ce qu’est la décence et de l’instruire à cet effet. Les psychologues affirment que la décence devrait être enseignée à tout moment à partir des propres exemples, aussi bien dans les conversations que dans les gestes, les attitudes et la façon de s’habiller. Il est important de travailler pour cultiver cette valeur car les enfants n’ont pas conscience des conséquences d’un comportement indécent.



top