search
top

Définition de danse de bal

Une danse de bal est une danse sociale et collective, à ne pas confondre avec la danse spectacle étant donné qu’elle est pratiquée par des danseurs non professionnels et que les danses sont improvisées la plupart du temps.

Un bal, par ailleurs, est une réunion ou une assemblée où les gens dansent. Ce terme désigne aussi l’établissement où l’on va danser. Autrefois, les bals étaient privés. En France, ils sont devenus publics en 1715. Les premiers ont eu lieu à l’Opéra de Paris lors de la période du carnaval. Depuis, ils se multiplient dans les salles de spectacle, les théâtres, les boîtes de nuit voire en plein air.

Les bals peuvent être thématiques ou généralistes, gratuits, payants ou sur invitation. Le bal masqué est certainement le bal thématique le plus célèbre, où les personnes dansent déguisées.

Les bals de société sont plus formels et ont pour but soit d’aider une association de charité, soit de faire des rencontres ou encore de préserver une tradition. La haute bourgeoisie parisienne a son propre bal: le bal des débutantes. Mais il y a lieu de citer aussi les bals des grandes écoles ou encore le bal de Vienne (une sorte de reproduction des bals impériaux au rythme des valses de Strauss, où les personnes portent des costumes).

Avant tout autre chose, la danse de bal est une activité récréative, de loisir et de divertissement, peu importe si les danseurs sont des amateurs ou des professionnels.

Enfin, parmi les plus connues, on peut citer deux expressions où le mot bal est employé au sens figuré: « donner le bal à quelqu’un » est une expression ironique qui veut dire maltraiter la personne visée; l’expression familière « mettre le bal en train » se dit souvent lorsqu’une question délicate et qui dérange les autres est soulevée.



top