search
top

Définition de cynisme

Le concept de cynisme provient du latin cynismus malgré qu’il soit d’origine grecque. Le terme permet de faire allusion à l’impudence, l’obscénité sans gêne et l’effronterie au moment de mentir ou de défendre des actions déplorables. Par exemple: « Le cynisme du président est répugnant: il dit qu’il lutte pour les pauvres alors qu’il a permis que 100.000 travailleurs soient licenciés », « Le ministre est célèbre pour son cynisme : face à une caméra cachée où on l’aperçoit en train d’accepter un pot-de-vin, il a assuré qu’il le faisait pour le bien de la patrie ».

La notion de cynisme a également été employée pour désigner la doctrine de l’école cynique, formée par des disciples de Socrate vers le milieu du IVe siècle avant Jésus-Christ. La dénomination est apparue comme un qualificatif péjoratif vis-à-vis de son mode de vivre, étant donné que les cyniques méprisaient les richesses et les biens matériels.

Antisthène et Diogène de Sinope faisaient partie des principaux philosophes de cette école qui considérait que la civilisation était nocif pour l’homme, qui devrait vivre de manière amiable avec la nature.

D’après le cynisme, la sagesse et la liberté de l’esprit étaient les chemins vers le bonheur tandis que les choses matérielles étaient méprisables. Les cyniques évitaient d’ailleurs le plaisir pour ne pas en devenir esclaves. Les chiens étaient un modèle pour les cyniques, eux qui admiraient leur simplicité.

Au fil du temps, le concept de cynisme a évolué et, aujourd’hui, il est lié à la tendance à ne pas croire en la bonté et en la sincérité de l’être humain. L’attitude cynique a à voir avec le sarcasme, l’ironie et la moquerie.



top