search
top

Définition de culture


Définition de culture

Le terme culture, qui provient du latin cultus, désigne l’action d’enrichir voire de cultiver l’esprit par des exercices intellectuels. Sa définition a évolué au fil du temps : depuis l’époque de l’Illuminisme, la culture est associée à la civilisation et au progrès.

En général, la culture est une espèce de tissu social comprenant les plusieurs moyens et expressions d’une certaine société. Donc, les coutumes, les pratiques/habitudes, les façons d’être, les rituels, les façons de s’habiller et les règles du comportement sont des aspects que la culture englobe et prévoie.

Une autre définition établie que la culture est tout l’ensemble des phénomènes matériels et idéologiques d’un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, para opposition à un autre groupe ou à une autre nation. Pour l’UNESCO, la culture donne à l’être humain la capacité de réflexion de soi-même : par le biais de la réflexion, l’homme discerne les valeurs et part à la recherche de nouvelles significations.

Suivant l’approche analytique abordée, la culture peut être classifiée et définie de plusieurs façons. Par exemple, il y a des chercheurs qui ont divisé la culture de la suivante façon : topique (elle comprend une liste de catégories), historique (la culture en tant qu’héritage social), mentale (complexe d’idées et d’habitudes), structurelle (symboles réglés et mis en rapport les uns avec les autres) et symbolique (significations que partage une société, attribuées arbitrairement).

Par ailleurs, la culture peut se distinguer selon son niveau de développement : primitive (cultures techniquement très peu développées et n’ayant pas tendance à s’innover), civilisée (mise à jour suivant la production de nouveaux éléments), pré-alphabète (n’ayant pas intégré l’écriture) et alphabète (employant aussi bien le langage écrit que l’oral).

Enfin, nous retiendrons que dans les sociétés capitalistes modernes il existe une industrie culturelle, avec un marché où l’on offre des biens culturels soumis aux lois de l’offre et de la demande de l’économie.



top