search
top

Définition de congruence

La congruence, du latin congruentĭa, c’est la cohérence ou la relation logique. Il s’agit d’une caractéristique qui est comprise à partir de la relation entre deux ou plusieurs choses. Exemples : « Cela n’a aucune congruence que tu veuilles offrir un cadeau à la personne avec qui tu entretiens une affaire judiciaire », « Le juge a détecté plusieurs fautes de congruence entre les déclarations de l’accusé et les preuves », « Chacune des partie de ce système ont de la congruence les unes avec les autres ».

Pour les mathématiques, la congruence est l’expression algébrique qui exprime l’égalité des restes des divisions de deux nombres congruents par leur module. Cette expression est représentée par trois lignes horizontales entre les numéros.

La congruence mathématique, par conséquent, se réfère à deux nombres entiers ayant le même reste lorsqu’ils sont divisés par un nombre naturel (le module).

La congruence entre les polygones, par ailleurs, est la correspondance biunivoque entre leurs sommets à condition que les angles soient conformes (c’est-à-dire, ayant la même taille), ainsi que les côtés (ayant la même longueur).

Dans le domaine du droit, la congruence est la conformité entre les déclarations d’une sentence et les prétentions que les parties ont formulées pendant le procès.

En tant que méthode rationnelle de résolution des conflits, le processus judiciaire doit parvenir à un accord entre la demande de la requérante, l’opposition de l’accusé, les preuves et la décision du tribunal. Cet accord constitue ce qu’on appelle la congruence.

Enfin, concernant la religion, la congruence est l’efficacité de la grâce de Dieu, avec sa capacité à œuvrer sans interférer sur la liberté de l’homme.



top