search
top

Définition de conflit

Le conflit désigne l’ensemble de deux (ou plus) hypothétiques situations qui sont exclusives : autrement dit, elles ne peuvent pas avoir lieu en même temps.

Pour l’Allemand Ralf Dahrendorf, le conflit est un fait social universel et indispensable, qui se résout par le biais du changement social. Karl Marx, en revanche, plaçait l’origine du conflit dans la dialectique du matérialisme et la lutte des classes.

Les théories existantes sur le conflit social permettent d’expliquer le besoin social d’ordre et d’intégration, qui se traduit par le développement des politiques de consensus ou de pression. Dans les deux cas, le conflit se constitue comme le facteur du changement social et fait partie de la dynamique sociale envers le consensus.

Avec le développement de la théorie du conflit, ce dernier est perçu comme un aspect fonctionnel de la société. Autrefois, le conflit était analysé depuis une perspective morale (comme la guerre dainte) ou juste. De même, il pouvait être pris en compte comme le droit de rébellion (d’après John Locke) ou comme une conséquence de ladite lutte des classes. À partir du fonctionnalisme et de la théorie du conflit, le conflit est devenu une relation sociale aux fonctions positives pour la société, à condition que sa potentialité destructive et de désintégration soit contrôlée.

Le conflit au sein des relations internationales est analysé depuis plusieurs postures, parmi lesquelles nous mentionnerons la théorie du choc des civilisations, qui explique les grands mouvements politiques et culturels de l’histoire par les influences réciproques qu’exercent les nombreuses civilisations entre elles. À ce titre, une civilisation est une culture fermée pourvue d’une tradition hermétique et imperméable, qui entre en conflit lorsqu’elle tente de nouer des liens avec les autres civilisations.

Il est dit que la révolution et la guerre sont des conflits totaux, où l’on cherche le changement par le biais de la force et le recours à la violence.



top