search
top

Définition de compression

Compression, du latin compressĭo, est l’action et l’effet de comprimer. Ce verbe renvoie à l’action de renforcer, serrer, opprimer ou réduire à un faible volume.

Exemples : « Les sacs sont dans la malle à compression, prends-en donc soin pendant le voyage », « Le médecin m’a recommandé de porter des pantalons plus grands car les plus serrés sont déconseillés à cause de la compression de l’estomac », « La compression du fichier n’est pas encore terminée ».

La compression peut être un processus physique ou mécanique qui consiste à soumettre un corps à l’action de deux forces opposées pour diminuer son volume. On entend par effort de compression le résultat de ces tensions.

Un coussin rempli de mousse peut être comprimé si on exerce de la force avec les deux mains pour le réduire. En raison de ses caractéristiques, une fois qu’on arrête de faire de la force, le coussin récupère sa forme et sa taille habituelles. Cependant, en l’introduisant, lorsqu’il est comprimé, dans un petit espace qui l’empêche de grandir ou si on l’attache, il est également possible de réduire son volume.

Dans le domaine des technologies de l’information, la compression de données sert à réduire le poids d’un fichier numérique à partir d’une réduction du volume des données pouvant être traitées. Cela signifie que le fichier en question, après la compression, occupe moins d’espace.

La compression se fait sur la base de trois types d’information : basique (information devant être transmises de façon à ce que le signal puisse être reconstruit), redondante (l’information répétitive) ou hors de propos/sans importance (sa suppression n’affecte pas le contenu). Le type de compression peut donc avoir lieu sans pertes véritables, subjectivement sans pertes ou subjectivement avec pertes.



top