search
top

Définition de centralisme

La doctrine des centralistes est le centralisme. Ce courant de pensée est lié à la centralisation politique ou à l’administration d’un territoire.

La notion de centralisme, par conséquent, se rapporte à un système d’organisation de l’État où les décisions du gouvernement proviennent d’un seul centre, sans égard aux différentes régions ou villes qu’elles concernent. Autrement dit, le gouvernement central est chargé des décisions politiques.

Il est possible de distinguer le centralisme pur et le centralisme décentralisé. Le centralisme pur est le modèle qui se concentre sur l’unité administrative, politique et territoriale. Ici, le pouvoir central dicte les règles et gère tous les services liés à l’administration du pays. Le centralisme pur est justifié par la nécessité de préserver l’unité et la cohésion nationale.

Le centralisme décentralisé, quant à lui, est basé sur le transfert de propriété d’une juridiction d’un organe administratif à un autre organe d’une même administration publique, mais indépendante hiérarchiquement.

On entend par centralisme démocratique le modèle d’organisation des partis marxistes-léninistes, qui combinent le centralisme dans la prise des décisions et la démocratie pour optimiser l’efficacité. Le centralisme démocratique, en ce sens, est opposé à la bureaucratie et aux formes d’organisation d’autres partis marxistes.

Les décisions du centralisme démocratique sont abordées dans des organes de différentes hiérarchies, où les débats circulent de bas en haut et vice versa Cela signifie que, même si la décision est prise dans la hiérarchie supérieure, l’échange de points de vue permet la participation des bases au pouvoir.



top