search
top

Définition de carence

Le terme carence fait allusion au manque ou à la privation de quelque chose. Il s’agit d’un concept qui provient de la langue latine (carentĭa). En français, il n’y a pas de verbe direct. On dit plutôt « manquer de » ou bien « être en manque de ».

Souvent, une carence physique ou mentale implique l’existence d’une nécessité. Autrement dit, les nécessités (ou les besoins) sont les situations où l’être humain ressent le manque ou la privation de quelque chose. Lorsque le niveau de carence est très intense, elle se transforme en nécessité.

Dans la médicine, la carence est le manque de certaines substances dans la ration alimentaire, principalement en vitamines. Ce genre de carence peut survenir du fait d’une alimentation déséquilibrée (repas rapides, horaires irréguliers, etc.), en pratiquant un régime déséquilibrée sur un certain type d’aliments, la mauvaise conservation ou coction des aliments, la consommation de certains stéroïdes voire la consommation de produits nocifs comme la cigarette, l’alcool ou d’autres drogues, par exemple.

La psychologie emploie le concept de carence pour désigner l’absence continuée d’affection à laquelle est soumise une personne. En ce sens, la carence est associée aux mauvais traitements, au mépris et au manque d’attention et de soin.

Dans le domaine de l’économie, la carence est la période au sein d’un prêt pendant laquelle seuls les intérêts sont payés sans amortir le capital. On parle de carence totale pour la période du prêt où l’on ne paye ni intérêts ni capital.

Par ailleurs, la carence est également une période à laquelle le nouveau client d’une compagnie d’assurances ne peut pas profiter de certains services offerts. Autrement dit, l’assuré paie des primes mais ne reçoit pas la couverture prévue dans la police d’assurance.



top