search
top

Définition de bible

Du latin biblĭa, qui, à son tour, dérive d’un vocable grec qui veut dire « livres », le terme « bible » désigne l’ouvrage qui rassemble les connaissances sur une matière donnée. Exemple : « Le premier libre publié par le docteur Mafoet est la bible de l’infectiologie moderne ».

L’usage le plus courant du concept, de toute façon, concerne les Saintes Écritures, qui sont des libres canoniques du Tanakh (pour le judaïsme) et de l’Ancien et du Nouveau Testament (pour les catholiques). Dans ce cas, Bible s’écrit avec une majuscule initiale : « Mon grand-père lit la Bible tous les soirs », « Je dois acheter une Bible pour mes cours de catéchisme ».

Les catholiques et les juifs sont d’avis que la Bible transmet la parole de Dieu. Il est important de souligner que le terme est employé depuis avant la naissance de Jésus-Christ. La Bible a été traduite, que ce soit entièrement ou partiellement (juste quelques extraits), dans plus de 2.300 langues.

Les historiens considèrent que la Bible a été écrite en plusieurs étapes, entre l’an 900 avant Jésus-Christ et l’an 100 de notre ère. L’Ancien Testament des chrétiens concerne les livres écrits avant Jésus-Christ ; le Nouveau Testament, en revanche, raconte la vie, la mort et la résurrection de Jésus.

Malgré le caractère spirituel et symbolique de la Bible, l’archéologie a confirmé plusieurs faits narrés par les Saintes Écriture, ayant même prouvé l’existence historique de différents personnages bibliques.



top