search
top

Définition d’angoisse

Du latin angustĭa (« étroitesse», « resserrement »), l’angoisse est un sentiment d’anxiété ou de détresse. Il s’agit d’une émotion qui provoque un certain malaise psychologique, accompagné d’altérations au niveau du corps (tels que des tremblements, une tachycardie, la transpiration excessive ou l’essoufflement).

Exemples : « J’espère décrocher un emploi dans les jours à venir, je ne peux pas continuer à vivre dans cette angoisse », « Quelle angoisse de savoir que tu vas que bientôt t’en aller et que je ne te reverrai pas aussi tôt », « La semaine dernière, j’ai été angoissé à cause de la situation, mais peu à peu j’ai fini par m’y habituer ».

L’angoisse peut être une réaction à un danger ou à quelque chose d’inconnu. On peut même ressentir de l’angoisse sans aucune cause précise. Dans ces cas, le concept a un sens similaire à la peur ou à l’anxiété : « J’ai eu une crise d’angoisse quand je me suis retrouvée coincée dans l’ascenseur », « John a senti de l’angoisse avec le changement d’école ».

Une autre utilisation de la notion est liée à une situation délicate ou à une impasse : « La victoire a permis à l’équipe de laisser l’angoisse en arrière et d’attendre le second tour avec plus d’optimisme », « L’angoisse finira par disparaitre dès que nous obtiendrons une aide pour réduire la dette. »

Dans ses premières études sur l’angoisse, Sigmund Freud distingue l’angoisse réaliste et l’angoisse névrotique. L’angoisse réaliste est celle qui résulte d’un danger externe et qui suppose une augmentation de l’attention sensorielle et de la tension motrice. L’angoisse névrotique, en revanche, n’a pas de fondement externe, elle ne se réfère à aucun objet en concret ou est exagérée face à l’objectivité du danger.

Pour surmonter les crises d’angoisse (attaques de panique), les psychologues recommandent de faire d’avantage d’exercice, de boire beaucoup d’eau et d’éviter l’excès de stress.



top