search
top

Définition d’altruisme

L’altruisme, mot d’origine française, est le comportement humain qui consiste à apporter des soins désintéressés pour les autres, même si cela va contre son propre bien. On peut dire, dès lors, que l’altruisme est le contraire de l’égoïsme (l’amour démesuré que l’on sent de soi-même et qui amène à servir ses propres intérêts de façon exagérée).

Exemples : « Comme preuve de son altruisme, le guide a décidé de donner ses provisions aux autres expéditionnaires », « Si l’altruisme était immense, il n’y aurait pas de pauvres dans le monde », « Les hommes politiques devraient montrer un certain altruisme et ne pas s’enrichir sachant qu’il y a des gens qui ont faim ».

L’altruiste, par conséquent, tente d’obtenir le bien des autres, peu importe son propre bien. Cet individu fait quelques sacrifices personnels pour venir en aide aux autres.

Il y a plusieurs significations de la notion d’altruisme, suivant la philosophie ou le système moral en question. On peut dire que l’altruisme est un comportement volontaire qui cherche le bien des autres et qui ne prévoit pas d’avantages pour soi-même. Pour certains penseurs, l’altruiste trouve un sens dans sa vie dans ce qui lui est étranger.

La biologie évolutive et éthologie défendent que l’altruisme est également un modèle de comportement animal, ce qui conduit à mettre en péril sa propre vie rien que pour protéger et profiter à d’autres membres de son espèce.

Certaines études affirment que, chez l’homme, l’altruisme apparaît environ à l’âge d’un an et demi, ce qui reflète une tendance naturelle à la solidarité. Certains penseurs, cependant, croient que les personnes ne sont pas naturellement altruistes mais plutôt que cette condition découle de l’éducation.



top