search
top

Définition d’affaire

Le terme « affaire » vient du latin « negotium », qui est un mot formé par « nec » et « otium » (qui veut dire « ce qui n’est pas un loisir »). Il s’agit d’une occupation que l’on fait pour gagner de l’argent. Autrement dit, c’est une transaction commerciale avantageuse. Par exemple : « Mon père a fait une grande affaire dans le domaine de la construction », « Roméo vit toujours pressé, c’est un homme d’affaires. »

Ce qui fait l’objet d’une occupation lucrative, l’action et l’effet de négocier, et l’intérêt obtenu de ce qui est commercialisé sont d’autres acceptions admises par ce concept : « J’ai besoin de parler d’affaires avec vous », « Mon mari se rendra aux États-Unis pour conclure un marché d’une affaire importante. »

Le monde des affaires implique, au sens le plus large, plusieurs notions connexes. Lorsque l’activité des affaires se déroule d’une manière formelle et avec un certain volume, la tendance est que des entreprises soient créées. Une entreprise est une unité économique et sociale, composée d’éléments humains et techniques et dont le but est de générer des profits grâce à la participation sur le marché des biens et des services.

Le commerce, d’autre part, est la négociation qui s’établit en achetant ou en vendant des marchandises. En tant que lieu physique, le commerce est un endroit (une boutique, par exemple) où l’on fait des affaires. C’est, en effet, un synonyme d’affaire au sens d’entreprise commerciale ou industrielle.

Dans un tout autre contexte, affaire est ce qui relève de quelque chose, une question ou encore un problème : « Je ne sais jamais où je mets mes affaires ! As-tu vu mes lunettes ? », « Tu ne peux rien faire pour moi. C’est une affaire de cœur… »

Dans le langage politique ou policier, une affaire est une situation plus ou moins complexe qui fait l’objet d’une enquête ou d’un examen : « L’affaire X est désormais classée ».



top