search
top

Définition de acétate

Le concept d’acétate tire son origine du latin acētum, un vocable qui désigne le « vinaigre ». Il s’agit d’un matériau transparent qui est utilisé dans l’industrie graphique et qui est destiné à la fabrication de pellicules photographiques. Dans la chimie, l’acétate constitue le sel qui se forme lorsqu’on mélange l’acide acétique avec une base quelconque.

Par ailleurs, il est également intéressant de préciser que l’acétate de vinyle est un liquide chimique industriel, dont l’apparence est transparente et l’arôme est doux, et qui est fortement inflammable. Ce produit est utilisé pour former d’autres éléments chimiques qui, à leur tour, permettent d’élaborer des peintures, des adhésifs, des toiles et du papier. L’acétate de vinyle peut être également utilisé pour emballer certains aliments et pour modifier l’amidon.

Il y a lieu de mentionner que le fait de respirer de grandes quantités d’acétate de vinyle peut irriter la gorge, le nez et les yeux.

L’acétate de cellulose, à son tour, est un thermoplastique incolore et amorphe. Il présente une bonne stabilité face aux rayons UV et il est hygroscopique. Parmi ses applications, nous retiendrons les pinceaux, les montures des lunettes et les pellicules récupérées à des fins d’applications graphiques et artistiques.

L’acétate de sodium est un type de sel qui est employé dans les processus de neutralisation pour éliminer l’acidité libre. L’action apportée est assez douce. L’acétate de sodium donne aussi un effet d’éclaircissement du cuir.

L’acétate ferrique est celui qui est utilisé en tant qu’aromatisant dans les chewing-gums et comme vernis dans plusieurs ornements.

D’après les spécialistes, les dérivés de cette substance ont des précurseurs tels que l’acétyl-coenzyme A, ainsi que des molécules associées, comme il en est le cas, par exemple, de la malonyl-conzyme A et de la propionyl-conzyme A.



top